Architecture Ecologique et Bioclimatique






Conceptions écologiques et bioclimatiques 
-  Sobriété énergétique (approche Passivhaus) dans une perspective postcarbone de réduction de l’empreinte écologique ;
-  Simplicité de mise en œuvre et d’usage (conception low-tech) ;
-  Priorité donnée à la filière courte (matériaux locaux ou issus de recyclage) ;
-  Conceptions écologiques des volets paysagers du projet dans le respect des milieux naturels : préservation de l’existant, essences locales, biotope, principe de permaculture…

Vernaculaire contemporain 
-  Usage de matériaux naturels et sains : respect des ressources et diminution des sources de pollution domestique (faible émissivité, biocompatibilité…) ;
-  Choix préférentiel de la structure bois : modularité, filière sèche, préfabrication et minimisation des nuisances de chantier ;
-  Intérêt pour les techniques de construction traditionnelles, sources de référence pour une création contemporaine mettant en cohérence l’homme et l’environnement.

Pratiques coopératives
-  Volonté de densité urbaine dans une optique slow-city de renouvellement des usages de la ville : mixité fonctionnelle, sociale et générationnelle, mais aussi relocalisation des activités, agriculture urbaine, corridors biologiques, transports doux… ;
-  Prise en compte de l’écosystème social et humain par des pratiques participatives et coopératives impliquant ouverture, débat, solidarités… ;
-  Ingéniérie de projet selon l’approche O’BREDIM : Observation - Bordures – Ressources – Evaluation – Design – Implémentation – Maintenance. 

Aucun commentaire: